Randonnée du week-end 06-05-17 : L'Ardennes Trophy - La Reid Theux . 

  Randonnée : chrono O2MC - épreuve 8 - L'Ardennes Trophy.

         Membres présents : Bastien Sarens
                                      Sylvain Sarens
                                      Fred Honoré

         
         Conditions climatiques : Ensoleillé  T° : Moy 17°

         Parcours effectué : 95/65 Km   Dénivelé : 2700m/1840m D+  
           
           Résumé :

                      En ce Lundi de Pentecôte, l'ARDENNES MOUNTAIN BIKE THEUX organisait la 28ème édition de l'Ardennes Trophy.
                      De nouveau une manche O2MC. En quête d'un nouveau marathon, notre vice-président était motivé pour faire ce long déplacement jusque
                      la région de Spa. Vive le relief.... Youhouuuuu.
                      Bien évidemment son frangin Sylvain, ne voulant pas le laisser seul, décida de l'accompagner.
                      Mais attention on ne dit jamais deux sans trois. Et oui il fallait bien un troisième membre pour faire un petit trio infernal.
                      Cette année,Fred ,plus motivé que jamais d'engrenger les kilomètres, accompagna les frangins; mais lui sur une plus courte
                      distance le 65 km.
                      Après 1h50 de route, nos 3 membres se sont lancés sur les différents parcours sur les prix de 9h35. Un peu tard comme départ pour un 95.
                      Donc comme signalé ci-dessus, nous avions Bastien et Sylvain sur le 95 Km et Fred sur le 65 Km.
                      Voici Bastien et Sylvain engagés à vive allure. Ouille après quelques kilomètres en pleine première côte Bastien se retrouve
                      avec son shifter désserré. Ce qui lui vaut d'avoir sa cassette bloqué sur le pignon de 10..... Aille que c'est dur les côtes comme ça.
                      Pas le choix ( pas de matériel pour réparer), il faut courir à côté du vélo en côte ( surtout avec un plateau de 34 à l'avant).
                      Donc notre ami Bastien à pu souffrir pendant 17km jusqu'au ravito où là il a su être dépanné.
                      Mais c'est pas tout sur le 12ème km, notre cher président chute en pleine descente. Roue avant bloquée par une souche mal coupée.
                      Ce qui lui vaut quelques douleurs costales.... Bien évidemment cela ne va pas arrêter sa détermination.
                      Après 20km notre duo a une moyenne de 20. Les kilomètres s'écoulent et la moyenne s'écroule aussi.Et oui là ça devient dur, la fatigue 
                      et les douleurs s'installent. Pas le choix au 50ème kilomètre, Sylvain décide de rallentir et laisse partir Bastien seul à la poursuite des
                      coureurs qui le précèdent.Allé hop la machine est lancée, sur les 45kms restant Bastien reprend 125 position au classements.
                      La fusée était de sortie. Bravo à Bastien qui termine son 95km avec une moyenne de 15,9 en 6h03(temps de roulage).et pas moins de
                      2731m D+.
                      Pour Sylvain la fin fut moins amusante car les douleurs étaient intenses mais grâce aux encouragement de sa petite madame Eloww
                      (au téléphone) à chaque ravito, il termine son marathon avec une moyenne de 13,9 en 6h58. Bravo les frangins vous êtes incroyables.
                      
                      En ce qui concerne Fred, lui s'est lancé aussi sur son parcours des 65km à la même heure que le 95. Bizarre pourquoi ne pas faire
                      démarrer les 95 plus tôt.Pour lui rien de spécial à signaler, pas de chute pas de casse il fut épargner pas les pépins..
                      Hormis quelques frayeurs dans les descentes cassantes.
                      Complètement fou, au 10ème kilomètre son gps indiquait une vitesse moyenne de 24,4 . Oulà Fred il est temps de ralentir sinon tu risque
                      d'être 
dans le rouge rapidement...
                      Bien évidemment étant encore frais, il décida de ralentir car le plus dur allait arriver. 
                      Et oui les longues côtes interminables arrivèrent. Pas le choix, il faut passer le pignon de 42 (32 oval à l'avant) et mouliner..
                      
Les kilomètres s'égrainent et la fatigue s'installe. Là, le mental prend le dessus sur le physique et la fatigue...

                      Ce qui est encourageant c'est de rattraper des concurrents qui sont partis comme des fusées au départ et les voir cuits aux environs du
                      40ème kilomètre.
                      Comme dis notre slogan :" la Douleur est provisoire,l'abandon est définitif.
                      L'abandon n'est pas une option donc musique à fond dans les oreilles, Fred termine son 65km en 4h16 avec une moyenne de 14,2
                      et pas moins de 1840m D+.
                       
                     Ce fut pour nos 3 membres le marathon le plus dur qu'ils aient pu effectuer.
                     
                     En ce qui concerne le parcours, nos membres ont pu profiter du paysage de la région de spa en traversant de nombreux bois.
                     Ils ont pu travailler la technique dans des singles bien amusants mais aussi sur les longues côtes (ex : pente à 10° sur 2000m
                     ou encore 6° sur 3300m)... Mais ce n'est pas tout ils ont pu affiner leur technique aussi dans les descentes parsemées de rocailles.
                     L'Agilité et la technique étaient primordiales.
                     Très bon parcours... Belle organisation.... Ravitaillement au top. Humm la bonne tarte...
                     Dommage que sur le 65 il n'y avait que 2 ravitos de prévu car 27km sans ravitaillement à la fin c'est dur.
                     Pour le 95, ils ont eu droit à 4 ravitaillements.
                     Marathon à refaire... Prévoir pré-inscription car un peu cher sur place.